OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

Une journée au travail, c’est parfois rock & roll ! Il faut savoir composer entre les déplacements, les caprices des autres membres du groupe et les coups de gueule du manager. Alors, comment garder le bon tempo au bureau pour ne pas partir en live dès le lundi matin ?

7h30 : On the road againphoto 1

Pas d’impro pour arriver au boulot. En voiture, inutile de jouer du klaxon dans les bouchons. Ajouter au volume sonore ne fait qu’accentuer le stress. Vous préférez jouer « Mélodie en sous-sol » et prendre le métro ou le RER ? Un livre ou une bonne play-list vous aideront à prendre votre mal en patience. Et n’en profitez pas pour consulter vos mails sur votre smartphone ! Quoi qu’il en soit, la meilleure façon d’arriver frais et dispo au boulot, c’est avant tout d’évaluer largement le temps de transport pour éviter d’avoir à accélérer le rythme. L’idéal reste quand même de pouvoir limiter ses déplacements. Trouver un job à proximité de son domicile, voire pratiquer le télétravail, peut vous aider à diminuer le blues du transport !

Morceau conseillé : Lean On – Major Lazer & DJ Snake & MØ

 

9h30 : Fausses notes avec le managerphoto 2

La réunion avec votre manager s’annonce électrique. Dès l’intro, le ton est donné. Votre supérieur hiérarchique est passé virtuose dans l’art de stresser ses collaborateurs. Hyper pointilleux et un brin tyrannique, il semble avoir oublié l’essentiel du métier : la communication. Face à une attitude très autoritaire, mieux vaut se montrer diplomate, ne pas s’opposer de manière frontale et claquer la porte sur un coup de tête. Il est préférable de réagir à froid, pour éviter d’être sous le coup de l’émotion et pouvoir prendre du recul. Pour vous épargner ses vocalises, analysez à tête reposée le pour et le contre de ses décisions pour pouvoir ensuite argumenter calmement, en précisant que le choix final lui revient bien entendu. Si vous avez affaire à un hyper stressé qui passe ses journées à courir après le temps, essayez de choisir le bon moment pour intervenir et ne pas tomber comme un cheveu sur la soupe.

Morceau conseillé : Scary Monsters – Skrillex

12h30 : Cadence infernale

photo 3

Pas de pause déjeuner. Une fois de plus, le sandwich va jouer la guest-star devant l’ordinateur. Vous n’arrivez plus à suivre le rythme et une désagréable cacophonie s’installe dans votre cerveau ? N’hésitez pas à demander à vos supérieurs une meilleure répartition des dossiers, voire à évoquer l’embauche d’un collaborateur. Et surtout, modulez votre organisation. Un planning bien fait donne le ton de la semaine. Essayez dans la mesure du possible de renoncer aux réunions pas forcément indispensables qui sont extrêmement chronophages. Analysez les priorités, et apprenez à déléguer ! Rien à voir avec de la faiblesse ou de l’incompétence ; demandez de l’aide ne remet pas en cause votre valeur. Vous verrez ainsi qu’en quelques jours, vous deviendrez un virtuose de la gestion du temps.

Morceau conseillé : I Love Rock N Roll – Joan Jett & the blackhearts

14h30 : Des couacs avec les collèguesphoto 4

C’est loin d’être l’accord parfait avec certains de vos collègues. Comme dans n’importe quel groupe, on est souvent confronté aux problèmes d’ego, de rivalité ou de médisances. Il n’en faut pas plus pour entacher le climat et installer une ambiance glaciale. Il y a celui qui vous tire dans les pattes, celui qui lorgne sur votre poste, celui qui est atteint de « flemingite » aigue. Bref, chacun veut prendre le devant de la scène et il n’est pas toujours facile d’accorder ses violons. Mais ne cédez pas à la tentation d’attaquer de front un collègue gênant. Il ne s’agit pas non plus de se murer dans le silence ou de lancer la polémique en backstage. L’attitude la plus positive consiste à exprimer les faits ou les éléments problématiques de la manière la plus objective et la plus factuelle possible, pour ensuite proposer des solutions. Parfois, il suffit de mettre ses préjugés de côté et d’apprendre à connaître ses collègues, car la mésentente peut venir d’un simple malentendu. Et vous aurez peut-être gagné un fan !

De toutes façons, n’attendez pas que la situation s’envenime pour vous exprimer. En cas de conflit important, mieux vaut crever l’abcès. Alors n’hésitez pas à en parler avec un supérieur ou un responsable RH. Un bon moyen de retrouver l’harmonie dans le groupe.

Morceau conseillé : Bad blood – Taylor swift

17h : Des doutes sur votre carrièrephoto 5

Vous sortez d’un entretien d’évaluation et vous avez la terrible impression que votre carrière piétine. Prenez les choses en main et surtout continuez à tenir vos engagements. Ce n’est pas en passant des heures sur Facebook ou en affichant votre tête de chanteur oublié du Top 50 que vous ferez progresser votre carrière. Si vous sentez que la partition est déjà jouée et que l’on vous serine toujours le même refrain : « Bravo, vous avez atteint vos objectifs cette année, allez, à l’année prochaine ! », prenez l’initiative de faire un bilan de compétences. Rien de tel pour identifier vos points forts et vos domaines de progression et donc définir un vrai projet professionnel (en sollicitant une formation par exemple). Ensuite, il faudra le mettre en musique. Discutez ouvertement avec votre patron et le responsable des ressources humaines permet d’éviter les fausses notes. C’est aussi un test pour voir si vous êtes à l’unisson et si vos projets sont compatibles avec ceux de l’entreprise.

Morceau conseillé : Jess Glynne – Don’t Be So Hard On Yourself

20h : Evitez les rappelsphoto 6.1

Ce n’est pas parce que vous aimez votre job qu’il faut passer la soirée au bureau. Vous n’êtes pas obligé de vous donner corps et âme jusqu’au bout de la nuit et de tout accepter sans broncher (et surtout pas les heures sup !). Apprenez à dire non et à poser des limites, soyez ferme et calme en restant courtois. Non, vous ne travaillez pas le week-end, et d’ailleurs, votre ordinateur et votre portable sont éteints du vendredi soir au lundi matin. Que se passera t-il si vous refusez un nouveau dossier ? Pas grand chose la plupart du temps. Et vous verrez que les conséquences sont beaucoup moins dramatiques que l’on imagine. Votre popularité n’en sera même pas entachée et vos fans seront toujours au rendez-vous le lendemain !

Morceau conseillé : Alors on danse – Stromae

Quittez la scènephoto 7

Bref, pour ne pas partir en live, sachez regagner les coulisses ! Privilégiez les moments en famille, pratiquer un sport, et pourquoi pas découvrir les bienfaits du yoga ou de la méditation … rien de tel que des pauses et des silences pour trouver le bon rythme !

Morceau conseillé : Hymn of the weekend – Coldplay

mot clés associés :

,

partager

retour