OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

le_profil_ideal_v2

Un CV écrit à la main, en 2016 ? Sérieusement ? Vous ne vous voyez pas vraiment avec votre stylo plume, votre effaceur et votre Typex, en mode retour à l’école, pour convaincre votre futur employeur… Et, dans la majorité des cas, vous avez raison ! Toutefois, nous avons trouvé des cas où un CV manuscrit est approprié. Enquête archéologique.

Puis-je encore faire un CV manuscrit ?

Réponse de notre experte en recrutement, en moins d’une minute chrono :

Si la lettre de motivation, plus personnelle, peut éventuellement être rédigée à la main, le CV manuscrit est, lui, aujourd’hui extrêmement rare. Nous avons toutefois enquêté sur Twitter… Et trouvé la preuve qu’il n’est pas tout à fait mort !

Ces 4 situations où vous devez rédiger un CV à la main

Vous voulez vous montrez créatifs
« Vous croyez que je peux la jouer hyper créative pour un cv manuscrit ? », demande Anaïs sur Twitter, précisant ensuite sa pensée : « Genre avec des couleurs, des dessins… ». C’est le cas peut-être le plus fréquent où vous aurez à rédiger un CV à la main : si vous souhaitez vous démarquer, révéler une facette créative de votre profil, démontrer que vous pensez « out of the box », hors des cadres établis.

Mais attention, il doit y avoir une raison à l’originalité : le poste auquel vous candidatez doit requérir ces qualités (l’inventivité, l’originalité, des capacités artistiques ou graphiques).

Le truc que vos recruteurs ne sauront pas : l’écriture à la main, pas choisie par hasard

Si jamais vous deviez prendre parti pour le CV manuscrit, faites-le dans le but d’aiguiser la curiosité de votre recruteur. Et comme dans toute démarche de candidature de type créative, ne vous contentez pas de rédiger votre CV de manière originale : servez-vous en tout au long du processus de candidature. Mettez-le en avant en entretien d’embauche, justifiez-le et enfoncez le clou, en revenant sur votre démarche ou sur tel ou tel détail graphique pour appuyer un point : cela montrera que vous n’êtes pas qu’un bel emballage, mais aussi un joli cadeau pour votre future entreprise !

Votre recruteur vous le demande

« Allez, je peux écrire cette lettre de motivation et ce CV manuscrits », se motive Guillaume, avant de poursuivre « … comme en 1970″. Oui, cela peut paraître d’un autre temps que l’on vous demande un CV manuscrit… Cela peut même vous rebuter : mais pourquoi donc demander un CV manuscrit en 2016 ?

La réponse : peu importe ! Vos recruteurs ont peut-être leurs raisons, très bonnes ou pas, mais encore une fois, peu importe : s’ils demandent un CV manuscrit, exécutez-vous ! C’est une règle générale : dans un processus de recrutement, suivez toujours à la lettre ce que l’on vous demande, même si cela vous paraît complètement incompréhensible. On peut, par exemple, simplement vouloir tester votre capacité à suivre les règles !

Votre recruteur est graphologue

« C’est quoi une bonne écriture pour un CV ? » demande quant à elle Birdlefox*. Si vous en êtes à rédiger un CV manuscrit, c’est une excellente question. Car votre recruteur peut vous avoir demandé de ressortir de votre grenier votre plus beau stylo plume (celui qui ne fuit pas, en tout cas) pour une simple et bonne raison : il croit dans les vertus de la graphologie.

La grapho-quoi ? La graphologie, c’est l’art de révéler des traits de personnalité grâce à l’analyse de l’écriture. Cette méthode, bien que très contestée, est parfois encore en vogue chez certains recruteurs. Dans tous les cas, qu’il soit manuscrit ou non, soyez «propre» sur votre CV : pas de faute, pas de rature, pas de style exubérant ou inadapté. «Comic sans MS», répondait ainsi ironiquement « Mylenefu »* à « Birdlefox »*, du nom de la police de caractère à la réputation fantaisiste et amateure : « C’est grâce à ça qu’on ne m’a jamais rappelé ! »

Votre recruteur est japonais

« Quand tu fais une faute dans ton CV japonais manuscrit et que tu dois tout recommencer 🙂 », raconte enfin June*, diplômée en langue japonaise. Car oui, une des rares fois où un recruteur vous demandera un CV manuscrit, c’est peut-être qu’il est Japonais !

« Le CV japonais type se présente sous la forme d’un formulaire de deux pages que l’on se procure dans le commerce (papeteries, convenient stores, 100 yens shops) et que l’on remplit à la main », décrit ainsi le ministère des Affaires étrangères, qui donne plusieurs conseils pour ne pas rater son CV en japonais. Autre originalité : le Shokumukeirekisho, sorte de combiné CV + lettre de motivation, où l’on détaille chacune de ses expériences mais aussi ses motivations.
Bon courage !

S’il n’y avait qu’une chose à retenir…
Le CV manuscrit : ne le faites que si on vous le demande. Ou pour vous démarquer, si et seulement si le poste visé requiert de la créativité. Dans tous les autres cas : oubliez !

 

*Pseudos sur Twitter

mot clés associés :

, ,

partager

retour