OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

D’un côté, des clients en attente de produits ou de services adaptés. De l’autre, une entreprise de production, avec ses contraintes. Entre les deux, le chargé d’affaires techniques : un métier de commerce et de technique qui peut ouvrir à de hautes responsabilités hiérarchiques.

Les missions du chargé d’affaires techniques

Le chargé d’affaires techniques occupe un rôle important au sein d’une entreprise. Il travaille en lien avec le service commercial et a pour mission de repérer et de cibler de futures affaires potentielles. Il s’agit d’abord d’un travail d’observation du marché pour déceler des opportunités de nouveaux contrats à nouer et des partenaires ou des sous-traitants à contacter. Son leitmotiv : faire en sorte que l’employeur puisse réduire ses coûts et fasse des affaires. Au quotidien, le chargé d’affaires techniques étudie et négocie les conditions techniques, les délais et les coûts de mise en œuvre des projets, puis il coordonne les opérations, rédige les offres et les contrats. Il a également pour mission de fidéliser les clients en entretenant avec eux des liens réguliers.

Savoir-faire et savoir-être

Le chargé d’affaires techniques est d’abord un expert du produit ou du service vendu par son employeur. Il sait à quels clients potentiels le proposer et comment le leur vendre. L’activité nécessite de posséder les qualités d’un bon commercial : dynamisme, organisation, autonomie, ainsi qu’un sens affûté de la négociation. Sachant mettre à l’aise son auditoire et s’adapter à ses interlocuteurs, c’est un bon parleur qui sait créer un climat de confiance grâce à son aisance relationnelle et des arguments bien maîtrisés.
La connaissance de l’anglais technique est aussi recommandée dans la palette des compétences du chargé d’affaires techniques, tout comme avoir le sens des responsabilités.

Quelles formations pour devenir chargé d’affaires techniques ?

L’activité de chargé d’affaires techniques est accessible à partir d’un Bac +2 :
> BTS Management des unités commerciales
> BTS Négociation et relation client

Par ailleurs, des formations jusqu’au Bac +5 existent et permettent une meilleure valorisation de son profil :
> Licence pro Commerce, option Commercialisation des biens et services interentreprises
> Diplôme d’école d’ingénieur ou de commerce

Des certifications permettent également l’accès à la profession de chargé d’affaires techniques par la formation continue : les CQPM Technico-commercial industriel et Gestionnaire de flux de commandes à l’international notamment.

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

Le poste de chargé d’affaires techniques est dans l’organigramme d’un grand nombre d’entreprises issues de tous types de secteurs : les banques et assurances, l’informatique, le BTP et tout le domaine de l’industrie, de l’agroalimentaire aux transports en passant par l’énergie et la métallurgie.

Ses perspectives d’évolution

Le chargé d’affaires techniques peut se spécialiser dans un secteur d’activité et voir son champ d’action s’élargir, parfois jusqu’à l’international. Avec des compétences managériales développées, il peut alors aspirer à des responsabilités de directeur commercial.

mot clés associés :

partager

retour

à lire également