OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

Métier emblématique du secteur de l’industrie, le chaudronnier garde la cote et reste une valeur fiable sur le marché de l’emploi. L’activité reste essentiellement manuelle et se pratique en atelier, avec un accès à l’emploi possible dès le niveau CAP.

Les missions du chaudronnier

Fiche métier ChaudronnierExpert en assemblage du métal, plastique ou inox, le chaudronnier intervient dans différents domaines de l’industrie (navale, aéronautique, ferroviaire, hydraulique…), où ses compétences sont prisées. Le métier de chaudronnier consiste à donner forme et assembler des feuilles de métal, pièces en plastique et inox, dans le but de réaliser ou de renforcer différentes structures : chaudières, wagons, pièces métalliques et outillages industriels. La chaudronnerie nécessite de savoir lire et analyser des plans et schémas, puis d’adapter les missions à l’utilisation de machines appropriées (cisaille, rouleuse, plieuse). Le chaudronnier effectue les assemblages selon des procédés de pointage, soudage, rivetage, boulonnage ou collage.
C’est un métier manuel qui se pratique en atelier, dans le respect de normes strictes de sécurité.

La sécurité au travail

Savoir-faire et savoir-être

La chaudronnerie est une activité manuelle nécessitant des compétences en lecture de plans et géométrie. Habileté et minutie : telles sont les deux qualités principales à posséder pour manipuler des machines automatisées et réaliser points de soudure et assemblage de pièce métal, inox et plastique. La chaudronnerie nécessite aussi une certaine robustesse et le sens du travail en équipe.
Certificat de qualification le plus répandu : soudage arc (EN 111, EN 135, EN 141).

Quelles formations pour devenir chaudronnier ?

Différentes formations permettent de devenir chaudronnier, du niveau CAP jusqu’au BTS :

> CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle
> Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
> Bac pro Réalisation d’ouvrages chaudronnés
> MC Technicien en soudage
> BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle

La formation en apprentissage et par alternance est favorisée.

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

Le métier de chaudronnier se pratique en atelier, sur site ou sur un chantier, pour le compte d’une entreprise industrielle ou une société artisanale de métallurgie. Secteurs visés : construction navale, ferroviaire, aéronautique, hydraulique, chimique, nucléaire, pétrolière…

Ses perspectives d’évolution

Un chaudronnier qualifié avec quelques années d’expérience est une denrée rare sur le marché du travail.
Dans un secteur industriel en manque de main-d’œuvre qualifiée et bien formée, il peut évoluer vers un poste de contremaître, de chef d’atelier ou de chef d’équipe. Des perspectives d’évolution sont également possible au poste de préparateur travaux ou de contrôleur qualité des réalisations.

Métier passerelle

Tuyateur (f/h)
Soudeur (f/h)
Serrurier/métallier (f/h)

mot clés associés :

partager

retour

à lire également