OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

Synonyme de liberté et d’indépendance, le métier de conducteur poids lourd fait encore rêver mais reste exigeant. Constamment sur la route, il concilie à la fois sécurité et rapidité pour livrer les marchandises dont il est responsable dans les temps impartis. Il s’agit d’un profil qui aime être en mouvement, et s’il le souhaite, qui peut se reconvertir dans des professions plus sédentaires.

Les missions du conducteur poids lourd

La mission principale du conducteur poids lourd est de livrer des marchandises aux clients de l’entreprise pour laquelle il travaille dans les conditions et les délais prévus. Il peut se déplacer régionalement (conducteur poids lourd courte distance), sur toute la France ou à l’étranger (conducteur poids lourd grand routier). Dans les deux cas, il conduit un véhicule routier dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est supérieur à 3,5 tonnes.
Au cours de ses périples, il est amené à remplir des documents (lorsqu’il est contrôlé à la douane par exemple ou qu’il remet sa cargaison au client) et à charger ou décharger les produits. Il veille également à maintenir son véhicule en bon état.

Savoir-faire et savoir-être

Le métier de conducteur poids lourd est un métier solitaire qui demande une grande autonomie, de la débrouillardise (en cas de panne notamment) et une vigilance à toute épreuve. Il dispose également d’une bonne condition physique à l’instar d’une bonne vue, et de bons réflexes pour parcourir des kilomètres toute une journée ou toute une nuit, été comme hiver…
Sérieux, le conducteur poids lourd met à jour les documents administratifs nécessaires, dans le respect des normes de sécurité en vigueur : contrôle des marchandises, conformité des documents de bord et de transport, mise en place de la carte chronotachygraphe pour permettre de calculer le temps de conduite et de repos.
Pour le transport international, la maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères est recommandée.

Quelles formations pour devenir conducteur poids lourd ?

Pour devenir conducteur poids lourd, il existe certaines formations comme les titres professionnels (TP) conducteur routier, et plusieurs diplômes :

> CAP conducteur routier de marchandises
> CAP de conducteur livreur de marchandises
> Bac pro conducteur transport routier

Cependant, aucun diplôme n’est exigé par la profession. Malgré tout, sans diplôme routier reconnu par l’Etat, ce métier nécessite l’obtention d’un permis poids lourds C, C1, CE ou C1E (ex C ou EC) et l’attestation de suivi de la FIMO (Formation Initiale Minimale Obligatoire). Celle-ci est payante (environ 2 000 euros), dure 140h et s’étale sur 4 semaines. Elle se conclut par un test et s’effectue dans un centre de formation agréé par l’Etat. En outre, des certificats spécifiques sont obligatoires pour transporter certains produits : certificat de formation ADR pour les produits dangereux (pétrole et dérivés, déchets radioactifs…), CASES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité) pour certaines activités, de grue par exemple.

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

Services de l’Etat, agriculture, BTP, santé, commerce, restauration, de nombreux secteurs d’activité sont ouverts au conducteur poids lourd. Il peut travailler pour des entreprises de transport, industrielles ou commerciales et se spécialiser sur un type de véhicule (citerne, bétaillère…) ou de produit, sur une zone de trafic (région, France ou étranger).

Ses perspectives d’évolution

Avec les années, conduire un camion peut s’avérer difficile sur le plan de la vie familiale et de la santé. Il peut être intéressant de se reconvertir dans des emplois plus sédentaires, comme magasinier cariste par exemple, où le conducteur poids lourd pourra conserver de la conduite mais aura également des stocks à gérer. Il peut aussi se tourner vers des emplois liés au groupage (contrôle de l’organisation et du contenu des chargements dans les entrepôts et les plateformes). Enfin, les postes commerciaux, régulièrement proposés par les entreprises de transport, constituent une option intéressante.

Métiers Passerelles

Conducteur de transport en commun (f/h)
Conducteur engins de levage (f/h)
Conducteur d’engins de chantier (f/h)
Conducteur d’engins d’exploitation agricole et forestier (f/h)

mot clés associés :

partager

retour

à lire également