OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

Comme son nom l’indique, le champ d’intervention de l’électricien industriel est le monde de l’industrie. Grâce à son travail vigilant de contrôle, de maintenance et de dépannage des équipements électriques, les usines peuvent tourner à plein régime. Une activité minutieuse qui s’apprend dès le niveau CAP.

Les missions de l’électricien industriel

Qu’elles produisent des biens d’équipement, des biens de consommation, de l’agroalimentaire, de la sidérurgie ou des véhicules, les usines sont toutes composées d’un ensemble complexe de machines, d’automates et de lignes de production fonctionnant grâce à l’électricité. C’est pour s’assurer que ce matériel électrique fonctionne que l’électricien industriel intervient. C’est à lui que revient la responsabilité d’installer du nouveau matériel, de remplacer des pièces, de surveiller les commandes électriques, d’assurer la maintenance et le dépannage de ces équipements.
Si le travail de l’électricien industriel est essentiellement manuel, il sait aussi lire et interpréter les schémas électriques, les plans et les prescriptions du code de l’électricité. C’est une activité où la rapidité d’intervention est primordiale pour ne pas bloquer la chaîne de production.

Savoir-faire et savoir-être

L’électricien industriel doit être réactif et avoir une bonne capacité d’adaptation pour intervenir en toutes circonstances. Son goût pour la technologie, son ingéniosité et sa curiosité lui permettent de ne jamais se faire dépasser par l’évolution des outils et des techniques. A l’aise pour échanger avec des collègues ou des professionnels d’autres spécialités, il travaille aussi bien en autonomie qu’en équipe.
L’électricien industriel est également rigoureux dans l’application des règles et des procédures de contrôle. Il utilise des appareils de mesure électrique, sait lire des schémas électriques complexes et utiliser sur ordinateur des logiciels de GMAO (Gestion de maintenance assistée par ordinateur).

Quelles formations pour devenir électricien industriel ?

L’accès au métier d’électricien industriel se fait à partir d’un CAP spécialisé, de type CAP Préparation et réalisation d’ouvrages électriques. Autres solutions : passer par le Brevet professionnel Installations et équipements électriques (IEE) ou le Bac pro Equipements et installations électriques. Post-Bac, l’obtention du BTS Electrotechnique permet de faciliter les évolutions de carrière.

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

L’électricien industriel peut être embauché dans n’importe quelle entreprise industrielle ayant des chaînes de production sur lesquelles veiller. Il peut aussi travailler pour une PME spécialisée dans l’électricité industrielle, intervenant alors auprès de clients en sous-traitance.

Ses perspectives d’évolution

Pratiquée plusieurs années, l’activité d’électricien industriel permet ensuite d’accéder à des responsabilités plus importantes, notamment aux fonctions de chef d’équipe ou de chef d’atelier. Il peut aussi choisir de se spécialiser (dans les automatismes ou l’électronique de puissance par exemple), ou encore s’orienter vers de la conception ou de la mise au point d’équipements électriques.

Métiers passerelles

Électromécanicien de maintenance (f/h)
Électrotechnicien (f/h)
Technicien installation/maintenance sur matériel électrique (f/h)

mot clés associés :

partager

retour

à lire également