OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

Au sein d’une entreprise industrielle, le technicien de maintenance est le chasseur de panne. Un dysfonctionnement et c’est l’intervention immédiate ! Grâce à lui, les machines peuvent tourner à plein régime sans défaillance.
Le métier peut mener à de belles carrières dans le contrôle qualité et de production.

Les missions du technicien de maintenance

Fiche métier technicien de maintenanceTel un docteur au chevet de ses patients, le technicien de maintenance fait dans le préventif et le curatif. Il veille à la bonne santé des machines de l’entreprise qui l’emploie et les répare si nécessaire. La mission a évidemment son importance : si son travail est bien fait, la ligne de production peut fonctionner à plein régime. Il se doit donc d’entretenir les équipements de production et de prévenir au maximum leurs dysfonctionnements, n’intervenant pour les pannes que dans le pire des cas.
La mission première du technicien de maintenance est de faire de l’anticipation : contrôler, surveiller, entretenir les équipements. En cas de problème, il intervient au plus vite, établit un diagnostic et effectue les opérations de réparation. En dernier lieu, le technicien de maintenance travaille à l’amélioration des outils de production, par l’optimisation technologique et leur mise à jour.

Savoir-faire et savoir-être

Au quotidien, le technicien de maintenance est avant tout un technicien du secteur de l’industrie, avec toutes les compétences que cela implique : connaissances poussées en hydraulique, mécanique, pneumatique et électricité industrielle. Il maîtrise également l’informatique industrielle et notamment les logiciels de GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur).
C’est un bon observateur, rigoureux, méthodique et débrouillard, sachant s’adapter à toutes les situations, même à l’urgence et l’inattendu. Il sait aussi travailler en équipe et déléguer si nécessaire.

Quelles formations pour devenir technicien de maintenance ?

Si l’accès à la profession peut se faire à partir du niveau Bac, mieux vaut poursuivre ses études au-delà :

> Bac pro Maintenance des équipements industriels (MEI)
> Bac techno STI2D
> BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques
> BTS Maintenance des systèmes
> DUT Génie industriel et maintenance

La formation continue est également possible :

> CQPM Chargé de maintenance industrielle
> CQPI Technicien maintenance industrielle
> TP Technicien de maintenance industrielle

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

L’activité de technicien de maintenance se pratique dans l’industrie au sens large (automobile, aéronautique, naval, ferroviaire…), à la fabrication d’équipements mécaniques, de fournitures électriques, dans la métallurgie, la plasturgie, l’agroalimentaire ou les équipements de transport.

Ses perspectives d’évolution

Au sein d’une grande entreprise, le technicien de maintenance peut prendre du galon dans le métier pour être à la tête d’une petite équipe de maintenance. Il peut ensuite évoluer au poste de chef d’équipe et se diriger vers le contrôle qualité ou la production.

Métiers Passerelles

Électromécanicien de maintenance (f/h)
Ajusteur mécanicien (f/h)

mot clés associés :

partager

retour

à lire également