Le Covid-19 a fortement impacté l’industrie. Certains acteurs ont réussi à résister, notamment côté alimentaire et pharmaceutique, mais le secteur subit globalement un fort ralentissement. Et si malgré les difficultés, cette crise sanitaire était l’occasion pour le secteur industriel de se réinventer ?

Une agilité renforcée

A l’instar du bâtiment ou de l’hôtellerie-restauration, le secteur de l’industrie a été très touché par les conséquences du Covid-19. Au plus fort de l’épidémie, début avril, les usines des matériaux de construction tournaient à 15 %, celles de la métallurgie à 30 % et celles de l’aéronautique à 40 %*.

La reprise est aujourd’hui amorcée et certaines entreprises ont déjà su décupler leur agilité, tant en termes de produits que de savoir-faire. Côté luxe, Louis Vuitton a par exemple transformé son usine de parfum en usine de gel antibactérien. L’enseigne de sous-vêtements Eminence a, quant à elle, conçu en une semaine à peine un produit – un masque – qu’elle n’avait jamais fabriqué. Aujourd’hui, elle en produit jusqu’à 100 000 par semaine. Dominique Seau, DG de la marque, y voit même une nouvelle source de revenu pérenne, au-delà de l’élan de solidarité initial**.

Cette diversification des activités, encouragée par la crise, s’accompagne évidemment de la formation des équipes, de procédures de contrôles et de tests ad hoc, sans oublier l’adaptation des lignes de production aux exigences sanitaires liées au coronavirus (distances de sécurité, écrans en plexiglas pour séparer les postes de travail, désinfection systématique, etc.).

Vers une industrie plus régionalisée et une réduction de l’empreinte environnementale

Il est également possible que la crise amène à une régionalisation des chaînes industrielles, ce qui permettrait de rapprocher les lieux de production et de consommation, et donc vers davantage de made in France. Une tendance qui va dans le sens de la dynamique souhaitée par le président de la République, Emmanuel Macron, lors de son allocution du 14 juin : « La seule réponse est de bâtir un modèle économique durable plus fort, de travailler et de produire davantage pour ne pas dépendre des autres ».

Par ailleurs, comme le souligne Boston Consulting Group***, cette régionalisation de l’industrie – moins avide de transports que la mondialisation – va contribuer à réduire l’impact environnemental du secteur, de mettre en place des solutions et équipements moins émetteurs de CO2. Là encore, cela s’inscrit dans un « monde d’après » plus écologique soutenu par l’exécutif : « Nous avons une opportunité historique de reconstruire notre économie et notre société sur de nouvelles bases (…), de réconcilier production et climat et d’investir dans un avenir décarboné », insiste Emmanuel Macron.

Passer en mode « smart »

L’usine de demain sera smart ou ne sera pas : c’est le credo du think tank Institut Montaigne. Selon lui, les nouvelles technologies sont un levier qui permettrait à l’industrie française d’assurer sa pérennité et de se démarquer : réalité augmentée, IA, tours de contrôle digitales pour piloter les chaînes d’approvisionnement, etc. Avec le digital et plus largement « la deep tech (start-ups proposant des innovations de rupture), l’industrie devient plus intelligente », insiste Olivier Scalabre, directeur associé senior BCG, rapporteur de l’Institut Montaigne et du groupe de travail sur l’industrie du futur.

Malgré les difficultés rencontrées, le secteur industriel se remet en question, démontre sa capacité de résilience et accélère sa transformation pour renforcer sa compétitivité et son attractivité.

*Institut Montaigne, 4 mai 2020
https://www.institutmontaigne.org/blog/penser-lindustrie-post-covid-19
**La Croix, 3 mai 2020
https://www.la-croix.com/Economie/Economie-et-entreprises/Coronavirus-comment-filiere-textile-francaise-reinvente-2020-05-03-1201092343
***The Economic Case for combating Climate Change, 2018

mot clés associés :

innovation, sortie de crise

partager

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

Crise du Covid-19, une opportunité pour l’industrie de se réinventer

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.

informations Covid-19

Nos agences sont ouvertes et vous accueillent sur rendez-vous. Pour les entretiens, vous devrez être munis d’un masque et apporter votre stylo. Les gestes barrières devront être respectés.

N’hésitez pas à contacter votre agence randstad par téléphone ou email. Rendez-vous sur https://www.randstad.fr/nos-agences/
Pour toute autre question liée à votre parcours intérimaire en cette période inédite, nous vous invitons à consulter notre FAQ spéciale covid-19.