Dans le cadre de son partenariat avec le Printemps des Fameuses, Manitou a accueilli dans ses locaux d’Ancenis (Loire-Atlantique), du 12 au 16 mars, l’exposition photos “Tous les métiers sont mixtes”, conçue par l’association Femmes d’ici et d’ailleurs. Explications d’Helena Binet, manager RH en charge du projet chez Manitou.

Pourquoi l’entreprise Manitou a-t-elle décidé d’être partenaire du Printemps des Fameuses ? Et pourquoi a-t-elle souhaité, dans le cadre de cet événement, accueillir l’exposition photographique sur son site d’Ancenis ?

Nous entretenons des relations historiques avec le Centre de Communication de l’Ouest. Cette structure, basée à Nantes, organise depuis cinq ans le Printemps des Fameuses. Au départ, ce festival de l’égalité entre les femmes et les hommes était une opération régionale, mais, au fil des éditions, il a acquis une visibilité nationale de plus en plus forte.
De plus, les idées qu’entend promouvoir le Printemps des Fameuses cadrent tout à fait avec notre politique, nos valeurs et nos messages en matière de mixité professionnelle. Nous y avons vu, également, une façon intéressante de faire connaître notre engagement et nos actions dans ce domaine.
Enfin, dans la mesure où nous sommes clients de Randstad Inhouse, il nous a semblé encore plus logique de nous associer à l’événement lorsque nous avons appris que l’institut Randstad en était également partenaire. Il faut préciser que nous y avions déjà participé en 2017, mais de façon plus ponctuelle. Cette année, nous étions véritablement partenaires de l’opération. Pendant la période dite “off” du Printemps des Fameuses, du 8 au 23 mars, nous avons proposé de nombreux temps forts à nos collaborateurs. Le 8 mars, nous avons reçu une équipe de participantes du Rallye des Gazelles sponsorisée par notre entité Manitou Middle-East Africa. Nous avons lancé un concours photos interne invitant à “casser” les stéréotypes. Et c’est toujours dans la dynamique du Printemps des Fameuses que nous avons présenté, entre le 12 et le 16 mars, dans nos locaux d’Ancenis, une exposition photos qui dresse les portraits de nombreuses femmes (et hommes) exerçant des métiers “où on ne les attend pas”. Initialement destinée aux scolaires, cette exposition a été créée en 2015 par l’Association Femmes Ici et Ailleurs, en partenariat avec l’Institut Randstad.

En quoi consiste-t-elle concrètement ?

Il s’agit d’une série de photos imprimées sur bâches de format 75×110 cm, dans laquelle on retrouve 21 portraits de femmes qui exercent des métiers dits “d’hommes” : cheffe d’entreprise, soudeuse, boulangère, conductrice de poids lourds ou chirurgienne. On découvre également des portraits d’hommes dans des métiers dits “de femmes” : sage-femme, maquilleurs, assistant social, assistant maternel… Ces photos sont accompagnées d’un descriptif des formations qui permettent d’accéder aux métiers en question. L’exposition était incontournable puisque nous l’avons installée toute une semaine dans notre restaurant d’entreprise.

Quelles ont été les réactions des salarié(e)s ?

Elles ont été largement positives, comme elles le sont en général face aux actions que nous mettons en place autour de la mixité professionnelle. Les photos, qui s’avèrent effectivement de nature à lever bien des stéréotypes, n’ont pas manqué d’attirer les regards et de déclencher d’intéressantes discussions. Nous relayons aussi l’information dans notre journal interne et sur notre intranet.

Envisagez-vous de renouveler ce type d’opération ?

Bien sûr, en complément de tout ce qui peut être fait au quotidien et sur la durée, la dimension événementielle est importante pour entretenir une dynamique autour de la mixité professionnelle. C’est pourquoi nous organisons régulièrement des conférences sur le sujet. C’est ainsi, aussi, que nous avons fêté en février dernier les trois ans de notre réseau Women by Manitou, qui compte une soixantaine de membres (dont environ 10 hommes) et agit pour promouvoir la mixité professionnelle au sein de l’entreprise.

Beaucoup de vos salariés travaillent à l’étranger, notamment en Russie et en Asie. Sont-ils eux-aussi intéressés par le sujet de la mixité professionnelle ?

Oui, nous sentons que cet enjeu va bien au-delà de la France et de l’Europe. Nous sommes de plus en plus sollicités par nos filiales à l’étranger, qui souhaitent s’impliquer activement sur le sujet. C’est le cas, notamment, à Singapour, mais aussi en Inde où Manitou compte environ 300 salarié(e)s, ou encore en Russie, où le 8 mars, en tant que Journée internationale des droits de la femme, est férié. L’idée est de mettre en place des référents sur l’égalité professionnelle au sein de ces équipes. Pour cela, nous allons nous appuyer sur notre réseau Women by Manitou, qui a naturellement vocation à devenir international.

mot clés associés :

management

partager

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

Mixité professionnelle : des clichés contre les clichés

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.