Alliant d’indéniables qualités relationnelles et une obstination à toute épreuve, le commercial sédentaire a, comme le commercial de terrain, pour objectif de vendre des produits et des services. Sa particularité : agir en interne sans aller directement à la rencontre de clients ou prospects. Un profil prisé par les employeurs !

Les missions commercial sédentaire (f/h)

Les missions du commercial sédentaire sont proches de celles du commercial itinérant, aussi appelé agent commercial ou VRP (vendeur représentant placier). Le point commun entre ces deux profils réside dans l’accompagnement et l’acquisition d’une base de clients à développer et fidéliser. Seul le mode de prospection diffère : le commercial sédentaire agit depuis son bureau, essentiellement par téléphone et par e-mails. Quant au commercial itinérant, il passe la plupart de son temps en déplacement, à la rencontre de clients ou prospects. Qu'il soit itinérant ou sédentaire, le commercial crée son portefeuille de contacts et l'exploite en nouant une relation privilégiée avec ses interlocuteurs. Comment ? En les écoutant, en livrant des conseils, et en assurant la prise de rendez-vous avec un commercial de terrain si nécessaire. Pour cela, il est étroitement relié aux pôles marketing et commerciaux de l’entreprise.

Savoir-faire et savoir-être

Pour vendre, négocier et fidéliser, le commercial sédentaire ainsi que le commercial itinérant savent user de leur éloquence et de leur aisance relationnelle. Ce sont des as de la négociation, ils savent conclure ou renouveler un contrat. Ils ont également développé un grand sens de l'écoute pour pouvoir comprendre les problématiques de leurs interlocuteurs et leur apporter des solutions. Tous deux manient l'art des mots et de la présentation pour valoriser les produits ou services de l'entreprise qu'ils représentent. Dynamiques, ils ne rechignent jamais à prendre des appels, et proactifs, ils ont la capacité de ne pas les attendre pour faire le premier pas. Un commercial sait aussi adapter son argumentaire à la situation de son client et connaît parfaitement son environnement concurrentiel. A noter : le commercial itinérant implique en plus d'être mobile et de se rendre disponible pour des rendez-vous physiques.

Dans quel secteur peut-il exercer ?

Les débouchés ne manquent pas pour le commercial sédentaire. Et cela, dans tous les domaines ! Les entreprises de toutes tailles, start-up, PME/PMI, grands groupes représentent un large vivier d’opportunités. Selon le niveau en langue étrangère une carrière dans une entreprise internationale est également envisageable.
Le commercial itinérant est logé à la même enseigne : c'est un profil convoité dans tous types d'entreprises et dans tous les secteurs d'activité.

Ses perspectives d'évolution

Les possibilités sont larges selon l'expérience et les compétences développées. Les postes d’encadrement constituent cependant une évolution potentielle fréquente pour les commerciaux sédentaires : chef de secteur ou de produit, cadre commercial, chargé d'affaires, négociateur à l'international voire responsable d'équipe de commerciaux sédentaires. Il peut également bifurquer vers le profil de commercial itinérant pour découvrir la relation client en face-à-face. Ces débouchés peuvent aussi s'offrir au commercial itinéraire. Il peut cependant accéder plus rapidement au poste de directeur commercial qui nécessite le plus souvent de l'expérience dans la commercialisation terrain.

formations

Quelles formations pour devenir commercial sédentaire (f/h) ?

Les formations les plus courantes pour exercer en tant que commercial sédentaire ou itinérant sont les BTS ou DUT (bac+2) spécialisés en vente et commercialisation. Les licences pro sont également appréciées. De même, les écoles de commerce sont à privilégier puisqu’elles offrent une spécialisation et une palette d’évolutions possibles. Autre alternative : les formations Nevogentins des CCI (Chambres de Commerce et d’industrie).

voir la liste

nos dernières offres