Les toitures, c’est son affaire ! Spécialiste de la construction et de la réfection des toits, le couvreur est celui qui permet l’isolation par le haut d’un logement. En tuile, en ardoise, en chaume ou en tôle, la couverture varie selon les régions mais le but reste le même : protéger des intempéries. Un métier incontournable du bâtiment, accessible dès le niveau CAP.

Les missions couvreur (f/h)

Dans le secteur du bâtiment, il existe trois métiers de base indispensable : le maçon, le charpentier et le couvreur. Les trois sont chargés de couvrir un bâtiment en construction ou en rénovation, le couvreur s’attelant à l’isolation supérieure. Sa mission consiste à réaliser, réparer et entretenir des toits pour que ceux-ci remplissent leur rôle de protection contre les intempéries.
Couvreur est une activité qui se pratique en hauteur, avec des échelles et des échafaudages mis en place en respectant des règles strictes de sécurité. Il est chargé de la pose de matériaux qui peuvent varier selon les régions : tuiles, ardoises, tôle, aluminium, etc. Il fixe grâce à du plâtre ou du ciment qu’il a lui-même confectionné et assure l’installation des éléments d’évacuation de l’eau. L’isolation doit être parfaite pour se prémunir de tout risque d’infiltrations.

Savoir-faire et savoir-être

Le couvreur est d’abord un technicien, spécialiste des techniques et des procédés de couverture. C’est un travail essentiellement manuel mais qui nécessite aussi de bonnes connaissances dans le dessin technique, la géométrie et la lecture de plans.
Pour évoluer en hauteur, sur des terrains parfois instables et dans des conditions climatiques aléatoires, il lui faut être à la fois minutieux et habile. Le couvreur travaille le plus souvent en équipe, avec un grand sens des responsabilités et un respect absolu des règles de sécurité.

Dans quel secteur peut-il exercer ?

Le couvreur peut travailler comme salarié pour une entreprise du bâtiment, sous l’autorité d’un chef de chantier. Il peut aussi évoluer à son compte en tant qu’artisan, avec plus ou moins de polyvalence dans les activités annexes de la zinguerie, de la plomberie, de la charpente ou de la maçonnerie.

Ses perspectives d'évolution

Avec une expérience confirmée ou une formation supérieure, le couvreur peut évoluer vers le métier de chef d’équipe au sein d’une entreprise du bâtiment.
Il peut aussi décider de se spécialiser dans un matériau en particulier ou dans la restauration de bâtiments bien spécifiques, comme les monuments historiques par exemple.

formations

Quelles formations pour devenir couvreur (f/h) ?

– CAP Couvreur ou CAP Etancheur du bâtiment et des travaux publics.

Pour évoluer hiérarchiquement au poste de chef de chantier mieux vaut envisager des études plus longues.

– Bac (type STI2D – Sciences et technologie de l’industrie et du développement durable)

– Bac +2 (BTS Charpente couverture, BTS Enveloppe du bâtiment).

– Formation professionnelle, comme le Titre professionnel (TP) Couvreur-Zingueur.

voir la liste

nos dernières offres