La cobotique est une robotique collaborative entre l’homme et le robot. Elle apporte une assistance qui soulage les opérateurs d’une partie des tâches lourdes ou répétitives. Son principal avantage est donc de compléter l’humain, par exemple sur des chaînes de production. Elle permet ainsi préserver la santé des travailleurs en leur évitant des Troubles Musculo-squelettiques (TMS), qui représentent la première cause de maladie professionnelle indemnisée en France, soit plus de 42 000 cas déclarés en 2017*.

Sur le long terme, travailler sur une chaîne de production peut altérer la santé des collaborateurs. Les bras sont notamment particulièrement touchés par des problèmes d’articulation, de muscle ou de tendon. Les robots collaboratifs vont soulager l’humain en effectuant des tâches simples, comme l’aide au geste. La cobotique n’agissant pas en autonomie, contrairement à la robotique, elle peut aussi s’affranchir de certaines contraintes de sécurité, ce qui facilite son utilisation.

Un robot flexible et facile d’utilisation

Jean-Hugues Ripoteau, ancien président du groupe robotique au sein du Syndicat des Machines et Technologies de Production (Symop) et Directeur général de la Fanuc, insiste sur les avantages du robot collaboratif pour les PME : « Les coûts sont largement avantageux par rapport à une robotisation complète de la production, ce qui rend la cobotique accessible aux entreprises de taille réduite. Grâce à une programmation simplifiée, il est possible de coupler le robot collaboratif à différentes machines, mais aussi de l’intégrer à d’autres équipements. » Les exosquelettes sont par exemple utilisables lors de déplacement de charges lourdes ou comme aide à la découpe. En atténuant les conséquences physiques de ces tâches sur le corps humain, le risque d’apparition de TMS est réduit. Investir dans un robot collaboratif, c’est donc obtenir un outil agile et flexible selon les besoins de chaque industrie, diminuer les risques de blessures et d’accidents mais aussi garantir une meilleure productivité.

Une technologie en plein essor

La capacité humaine de perception n’est pas remplaçable par le robot. Celui-ci va réduire la pénibilité de certains métiers, les rendant plus attractifs, tout en laissant les process les plus intéressants à la compétence humaine. Cette technologie n’est pas un remplacement de l’homme dans l’industrie, mais plutôt une aide précieuse pour rendre ces emplois dynamiques et plus efficaces. Jean-Hugues Ripoteau est quant à lui très optimiste sur le futur de la robotique collaborative : « A terme, la cobotique pourrait passer d’aide à l’opérateur à aide à la personne. Ce n’est qu’une question de temps avant que les cobots arrivent dans nos vies quotidiennes ! Par exemple, ils seront utiles en salle d’opération ou en cuisine dans les restaurants. » En effet, si les robots collaboratifs sont apparus dans l’industrie française il y a à peine trois ans, c’est dans l’Hexagone que l’augmentation de nombre de robots (+ 15 %) est la plus forte d’Europe**, ce qui prouve un réel intérêt pour cette technologie.

En chiffres

  • La vente de cobots est en constante augmentation (+ 11%) ***
    Plus de 2,7 millionsde robots industriels  (+ 12% + de 373 000 robots vendus) existent dans le monde ****

* Santé Publique France
** IFR (International Federation of Robotics) de septembre 2020
*** Santé Publique France
**** L’Usine Nouvelle

mot clés associés :

bien-être au travail, innovation

partager

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

Réduire les troubles musculosquelettiques grâce aux robots collaboratifs

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.