Conseils en Ressources Humaines d'Instant RH | Randstad

Pratique ancestrale de l’humanité, la transmission du savoir de génération en génération ressurgit aujourd’hui dans l’entreprise. L’objectif ? Éviter que de précieuses compétences ne s’évaporent au gré des renouvellements d’équipes. L’enjeu est de taille lorsque l’on sait l’importance du transfert de savoirs pour la performance d’une entreprise. Découvrez les méthodes les plus efficaces et le rôle déterminant de vos salariés seniors dans sa mise en oeuvre.

Parlons savoirs

Dans transmission de savoir, il y a savoir. Mais que cherche-t-on réellement à transmettre ? Des compétences, une expérience, une façon d’être ? Pour répondre à cette question, il faut au préalable différencier les savoirs explicites des savoirs tacites. Autrement dit, le savoir-faire du savoir-être. Ce sont ces deux pendants du savoir que vos employés devront transmettre pour pérenniser l’avenir de votre entreprise.

Le savoir-faire, ce sont les compétences techniques relatives à l’exercice d’un métier. Concrètement, il s’agit de l’aptitude d’un individu à travailler avec des méthodes, des outils ou des logiciels spécifiques dans le cadre de son activité professionnelle. Le savoir-être quant à lui, représente un ensemble de manière d’agir. C’est la capacité d’un individu à s’adapter face à des situations variées et à ajuster ses comportements en fonction des caractéristiques de l’environnement, des enjeux de la situation et du type d’interlocuteur.

Vous l’aurez compris, il est plus facile de transmettre son savoir-faire que son savoir-être. Et pourtant, ce dernier n’est pas à négliger car il représente un avantage concurrentiel notable pour les entreprises ! Difficilement imitable, la transmission du savoir-être ne peut se faire qu’en instaurant une relation étroite et fondée sur la confiance entre les salariés.

Un enjeu de performance

Inutile de dire que les connaissances acquises par vos collaborateurs seniors après des années d’expérience et de formation sont un véritable atout sur lequel capitaliser ! En n’encourageant pas l’échange des savoirs intergénérationnels, vous risquez de perdre une expertise rare. En pratique, envisagez votre entreprise comme un réservoir de savoirs. Si la transmission se fait de génération en génération, vous pourrez alors développer un avantage concurrentiel durable. Cet avantage sera fondé tant sur l’innovation (la capacité de votre entreprise à répondre aux besoin de ses clients) que sur la performance (une rentabilité accrue).

Mais votre entreprise n’est pas la seule bénéficiaire d’un bon transfert de compétences. Vous pouvez être sûrs que vos salariés, juniors comme seniors, seront également gagnants ! Acquérir de nouvelles compétences est en effet un facteur de motivation pour les salariés. La mixité permet également de réduire le sentiment de mise en concurrence et diminue par conséquent le niveau de stress. Le dialogue entre les différentes générations peut donc constituer un véritable levier de croissance pour l’entreprise puisqu’il engendre plus d’efficacité, de productivité, moins de turnover et des salariés plus motivés… Mais de la théorie à la pratique, il n’y a pas qu’un pas.

Le chiffre clé

8 entreprises sur 10

qui se sont lancées dans la transmission de compétences estiment que le résultat est positif puisqu’il favorise la créativité et l’innovation*

Les outils techniques

La transmission des savoirs ne s’improvise pas. Il ne suffit pas de créer un binôme avec un junior et un senior pour qu’ils se transmettent leurs connaissances. Il ne suffit pas non plus de demander à un salarié de partager ses connaissances pour qu’il ou elle y parvienne. Passer du savoir-faire au faire savoir, c’est en réalité tout un art !

Du tutorat au tutorat inversé

Le tutorat est la technique la plus souvent évoquée pour la transmission des savoirs. Cependant, elle recouvre un ensemble de conceptions variées, avec des facteurs clés de réussite. Tout d’abord, il est crucial que vos tuteurs soient volontaires pour accompagner un plus jeune lors de son embauche. Pour cela, une communication adéquate peut aider à faire comprendre les enjeux de cette transmission intergénérationnelle et ainsi à motiver les seniors à s‘investir dans cette voie. Par ailleurs, il faut que vos employés perçoivent les bénéfices de la démarche. N’hésitez pas à leur expliquer les points positifs : l’intérêt de la mission, une montée en compétence pouvant se traduire par une augmentation voire même une évolution de poste ou une promotion.

Un autre bon moyen d’adapter le tutorat à la transmission intergénérationnelle est le tutorat inversé. De fait, les profils junior ont également des compétences à transmettre aux seniors ! Ils peuvent par exemple les initier aux différents outils digitaux de collaboration qui existent dans votre entreprise et qui facilitent l’organisation interne et le travail d’équipe. Alors pourquoi ne pas échanger dans les deux sens ? Cela permet d’éviter le schéma du maître-élève qui peut malheureusement créer un sentiment d’infériorité. Préférez un échange entre vos deux employés qui seront sur un pied d’égalité dans une posture adulte-adulte.

Quelques bonnes pratiques :

  • Identifier précisément les compétences à transmettre :
    ce sont celles qui sont porteuses de performance pour l’entreprise. Pour sélectionner une compétence clé, mesurez son poids dans l’entreprise et les conséquences éventuellement engendrées par sa perte.
  • Préparer et organiser la transmission :
    une nouvelle organisation du temps de travail est souvent nécessaire pour permettre aux seniors de se former à la pédagogie puis de transmettre leurs connaissances. Des entretiens réguliers entre senior et junior par exemple peuvent permettre d’identifier d’éventuels freins et de les lever.
  • Reconnaître et valoriser les acteurs volontaires.
    Montrez clairement à votre tuteur senior que l’on reconnaît ses compétences et son expérience au sein de l’entreprise. Pourquoi ne pas lui offrir une prime par exemple ?
  • Communiquer dans l’entreprise sur le dispositif :
    l’ensemble du personnel doit être informé de la démarche et de son déroulement par les dirigeants. Cela permet notamment de valoriser et reconnaître l’investissement de ceux qui sont mobilisés.
  • Sensibiliser les équipes :
    organisez des campagnes de sensibilisation afin de favoriser les interactions entre les profils juniors et seniors, des séminaires intergénérationnels pour développer une réelle culture de la diversité dans votre entreprise.

*Focus RH, Relations entre générations dans l’entreprise : de l’eau dans le gaz, 2017)

mot clés associés :

bien-être au travail, management

partager

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

newsletter instant RH.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.

information Covid-19
 
Afin de limiter la propagation du coronavirus, randstad a décidé de fermer au public toutes ses agences. L’ensemble de nos collaborateurs reste pleinement mobilisé et joignable pour accompagner nos candidats, nos salariés intérimaires et nos clients. N’hésitez pas à contacter votre agence randstad par téléphone ou email. Rendez-vous sur https://www.randstad.fr/nos-agences/