Conseils RH : Découvrez le Magazine Instant RH | Randstad

utilisation des cookies.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

accepter

Les modes de travail évoluent, les techniques de recrutement aussi. Les employeurs sont de plus en plus nombreux à miser sur des profils atypiques, aux expériences souvent riches et diversifiées, capables de s’adapter rapidement. Face à la nécessité pour les entreprises d’innover et de se renouveler, ces collaborateurs aux parcours atypiques représentent un atout précieux, permettant de varier les talents, d’anticiper les changements, de se démarquer face à la concurrence ou encore de gagner en valeur ajoutée.

Qu’est-ce qu’un profil atypique ?

Un profil atypique en entreprise, c’est un collaborateur dont le parcours s’écarte des voies classiques, des chemins linéaires. Il occupe un poste qui ne lui était a priori pas destiné. Ses expériences passées sont souvent très variées, sans lien direct avec sa nouvelle activité. Il n’a pas le même “bagage” que ses collègues : pas la même formation, pas les mêmes diplômes, pas les mêmes références… Le décalage entre le profil attendu et le profil choisi peut également naître d’une personnalité (introvertie/extravertie) ou être lié à un niveau d’expérience (junior/senior). Le profil atypique est là où on ne l’attendait pas.

Par nature, les profils atypiques composent eux-mêmes un ensemble très hétéroclite, au sein duquel il conviendrait de distinguer plusieurs sous-profils. Voici quelques exemples.

L’autodidacte :

il s’est formé seul, souvent par passion. Débrouillard et autonome, il possède une grande capacité d’adaptation.

Le surdiplômé :

il a changé de voie plusieurs fois, multipliant les formations dans des domaines variés. Polyvalent, cultivé, il apprend vite et ne recule pas devant la nouveauté.

Le curieux :

il a consacré une partie de sa carrière à la même activité. Après un parcours très cohérent, il a envie de sortir de sa zone de confort, besoin d’explorer de nouveaux horizons. Ses capacités lui permettent d’envisager une reconversion.

L’entrepreneur :

il a déjà créé plusieurs activités et aime innover. Il souhaite mettre son expérience au service d’une entreprise, rejoindre une équipe, devenir salarié. Autonome et ambitieux, il a le sens des responsabilités.

Le créatif :

il a suivi des études, décroché un emploi, mais possède un talent artistique, un don reconnu qu’il aimerait exploiter. Son métier actuel ne lui correspond pas.

Plus concrètement encore, il peut s’agir d’un ancien comptable reconverti en développeur informatique, après avoir appris à coder sur son temps libre. D’une danseuse devenue directrice artistique pour une marque de prêt-à-porter. D’un ancien boucher, devenu agent immobilier, puis commercial dans une grande entreprise. D’une avocate diplômée en droit des affaires reconvertie en chef de projet au sein d’une agence de communication. De très nombreux profils peuvent être estampillés “atypiques”. Se côtoient alors sous une même appellation des mères de famille en reprise d’études, des salariés en quête de nouveauté, d’anciens sportifs de haut niveau, des professionnels libéraux en reconversion…

Pourquoi recruter des profils atypiques dans votre entreprise ?

Quels sont les atouts des profils atypiques ? Comment bénéficient-ils aux entreprises qui les recrutent ? En quoi peuvent-ils être une chance pour vous ?

Les profils atypiques sont flexibles et s’adaptent facilement. Le changement ne leur fait pas peur, bien au contraire ! Ils cultivent un goût prononcé pour les challenges et la nouveauté. Ce sont souvent des touche-à-tout, polyvalents, riches d’expériences diverses dans des domaines variés. Ils aiment développer de nouvelles compétences et apprennent vite. Ils ne se reposent pas sur leurs acquis.

Ils ont un regard extérieur, des idées neuves, une vision différente, moins formatée. Grâce à ce recul, ils vous aideront à sortir des sentiers battus, à mettre en évidence de possibles incohérences et à trouver des solutions adaptées. Recruter des collaborateurs aux parcours atypiques permet aussi de varier les profils et de valoriser les compétences de chaque membre de votre équipe. C’est cette diversité, cette richesse des expériences et des personnalités, qui permet à une entreprise de se développer.

Un collaborateur au profil atypique est souvent investi et motivé, animé par l’envie de donner le meilleur de lui-même pour prouver sa légitimité. Il a postulé à un poste qui ne correspondait pas à son parcours, il a peut-être dû vous convaincre, étape par étape, au cours d’un long processus de recrutement. Il a donc à cœur de faire ses preuves et de ne pas vous décevoir : vous avez eu raison de lui faire confiance.

À NOTER

à noter

Tous les profils peuvent être une force pour l’entreprise, et doivent être envisagés dans leur complémentarité. Les atouts des profils atypiques n’enlèvent rien aux qualités des collaborateurs ayant des parcours plus classiques. L’arrivée de profils atypiques dans l’entreprise ne doit pas diviser les équipes, mais bien au contraire les fédérer.

Comment attirer les profils atypiques en tant que recruteur ?

Vous êtes convaincu qu’un profil atypique serait une chance pour votre entreprise ? Vous allez devoir adapter votre technique de recrutement et peut-être faire évoluer vos critères de sélection. Parmi les bons réflexes :

Parcourir les CV sans préjugés.

Année sabbatique ne rime pas forcément avec perte de temps et oisiveté. Un changement de parcours n’est pas synonyme d’échec, d’inconstance ou de manque de persévérance.

Rédiger des annonces et descriptions de postes moins restrictives.

Ne fermez pas la porte à un candidat qui n’aurait pas toute l’expérience ou tous les diplômes souhaités. Ne recherchez pas de manière systématique le profil type « cochant toutes les cases ».

Élargir vos critères de sélection.

Tenez compte du potentiel des candidats, de leur aptitude à apprendre et à s’adapter, de toutes les capacités qui ne pourront pas s’acquérir “sur le tas”.

Soigner votre marque employeur.

Les profils atypiques sont davantage attirés par les entreprises modernes et dynamiques, qui innovent, expérimentent de nouvelles méthodes de travail et valorisent les différences.

Faire preuve d’audace, prendre des risques.

Recruter un candidat, c’est toujours faire un pari. C’est aussi faire confiance à votre jugement et à votre instinct, indépendamment des diplômes inscrits noir sur blanc sur son CV. L’entretien est une étape clé, qui vous permettra d’identifier les grands types de personnalités ( LIEN vers Quels sont les grands types de personnalités que l’on rencontre en entretien ? » ) dont vous avez besoin.

Le saviez-vous ?

Les entreprises qui recrutent des profils atypiques misent sur les “soft skills”, plutôt que sur les “hard skills”. Qu’est-ce que c’est ? Les soft skills correspondent au savoir-être du candidat, aux traits de sa personnalité, à ses capacités cognitives (adaptabilité, polyvalence, travail en équipe…), à l’ensemble de ses expériences. Les hard skills correspondent pour leur part au savoir-faire du candidat, à ses compétences techniques, à son niveau d’études, à son expérience dans l’activité professionnelle concernée.

Et après ? Comment valoriser le profil atypique que vous aurez recruté ? Comment l’accompagner et lui permettre d’exprimer tout son potentiel ? Certains profils atypiques peuvent avoir du mal à se fondre dans la culture de l’entreprise, à s’intégrer dans une équipe, à se consacrer à une seule et même activité. Vous devrez alors entretenir la motivation et la curiosité de votre nouveau collaborateur au quotidien. Pour cela, confiez-lui des tâches qui ont du sens, faites-le travailler en équipe tout en préservant son autonomie, communiquez auprès de ses managers. Comme tous les salariés, il appréciera d’avoir des échanges suivis avec ses collègues et sa hiérarchie. Enfin, le profil atypique a particulièrement besoin d’être challengé par des missions stimulantes et valorisantes. Veillez donc à maintenir son intérêt tout au long de votre collaboration.

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

à lire également.

newsletter instant RH.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.