L’industrie d’après – article 3/4

Notre série d’articles donne la parole à 3 spécialistes des sciences comportementales. Ce 3ème article porte sur les perspectives du déconfinement : dans quel contexte le travail va-t-il reprendre ? Entretien avec Jérôme André, Directeur HF Prévention – Association Nationale de Prévention Santé.

Comment envisager la sortie du confinement pour l’entreprise en tant que collectif humain ?

Jérôme André :

JeromeAndre-350x350
JeromeAndre-350x350
Jérôme André

A la sortie de la crise, de nouveaux comportements et méthodologies auront émergé et la responsabilité collective sera de faire en sorte que les citoyens aillent mieux dans leur vie comme dans leur entreprise. Il existe autant de sorties de confinement que de nombre d’entreprises et d’individus. En effet, durant cette période inédite se seront entremêlées des problématiques personnelles et professionnelles, avec le vécu et l’expérience de chacun.
Dans les prochains mois, nous pouvons anticiper que les individus traverseront d’importantes remises en question quant à leurs priorités, l’importance de leur santé et de leur qualité de vie.

En temps qu’opérateur nous travaillions avec le Ministère de la Santé, les Agences Régionales de Santé et avons répondu aux sollicitations de consultation du Ministère de la Défense pour préparer notamment la relance des entreprises autour de leurs collectifs humains : les salariés, qui sont avant tout des citoyens.

En partenariat avec des profils très divers (pharmaciens, infectiologues, chercheurs, psychologues, etc.) nous sommes en train de concevoir des accompagnements à destination de tout type d’entreprises, industrielles ou non, dans une logique sur mesure. L’enjeu sera de permettre au citoyen de se réadapter à la vie d’après par le biais de son entreprise.

Comment se traduira cet accompagnement ?

Jérôme André :

Co-construit avec divers professionnels de santé, il prendra la forme de packages. Les services RH, la médecine du travail et les CSE vont être la pierre angulaire du déconfinement car ils vont sûrement être amenés à gérer des situations inédites : dépistage des salariés, réorganisation des bureaux, annulation de séminaires et de rassemblements, et malheureusement parfois aussi le décès d’un(e) collègue. Les gestes barrière vont devenir une norme et des infectiologues pourraient intervenir régulièrement dans les entreprises pour apporter des informations fiables et répondre aux questions des salariés. Cette épidémie s’accompagne en effet de phénomènes de peur et d’un grand nombre de fausses informations. Nous prévoyons aussi la mise en place de cellules d’écoute dans l’entreprise ou hors les murs. Aux côtés des solutions globales comme les dépistages, ces packages privilégieront le cas par cas car aucune entreprise, aucun individu n’est identique.

 

L’industrie d’après :
article 1   –   article 2   –   article 3   –   article 4

recevez nos derniers articles.

s'inscrire à la newsletter

documents RH.

nos documents RH

clubinhouse

le club inhouse

merci, votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte!