La loi de transformation de la fonction publique, publiée au Journal officiel le 7 août 2019, vise à apporter davantage de souplesse aux élus et encadrants pour améliorer l’efficacité des services publics dans les territoires.

webimage-C20DE218-12C4-4DDD-BE3DA69F1C03ABEC.png
webimage-C20DE218-12C4-4DDD-BE3DA69F1C03ABEC.png

Pour cela, elle modifie le cadre de gestion des agents, avec notamment un recours facilité aux contractuels, même à des postes de direction, et la suppression des régimes dérogatoires à la durée légale du travail (1 607 h annuelles) d’ici 2021.

Les RH sont donc au cœur de la transformation et plus que jamais au centre du baromètre RH des collectivités locales, dont Randstad présente sa 10e édition :

« Notre enquête explore davantage de thèmes, avec une vision élargie aux conseils départementaux et régionaux. Par exemple, le baromètre s’est penché sur la manière dont les collectivités ont procédé pour s’aligner sur les 1 607 heures. Les 25 % de collectivités qui ont encore ce travail à mener dans les deux ans qui viennent y trouveront matière à réflexion. » Parmi les autres enseignements du baromètre : un climat social qui s’apaise et la prise de conscience que les collectivités doivent soigner leur image d’employeur afin de se rendre attractives, dans un contexte de concurrence accrue sur le marché de l’emploi. »
 
souligne Aline Crépin, directrice du pôle public de Randstad.

3 points clés du baromètre

  • 53% des collectivités prévoient une stagnation des effectifs en 2019
  • 57% appliquent le régime légal des 1607 heures, dont 16% depuis le mandat en cours
  • 51% considèrent comme une priorité RH la prise en compte de la santé et la qualité de vie au travail

recevez nos derniers articles.

recevez nos derniers articles.

documents RH.

nos documents RH

clubinhouse

le club inhouse

merci, votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte!