Le plaquiste ou plaquiste-plâtrier est un as des travaux de finition, d’aménagement et d’isolation. Le métier s’exerce dans des bâtiments neufs ou en réhabilitation. S’il exige une formation spécifique, les spécialisations sont nombreuses. Tout comme les opportunités d’emploi !

Les missions plaquiste (f/h)

Les plaques de plâtres ou les cloisons en bois pré-fabriquées n'ont aucun secret pour un plaquiste. A l'aide d'une équerre, perceuse, visseuse, cutter ou scie, il les assemble et les pose en suivant les plans qui lui sont confiés. Il se charge d’habiller chaque surface définie : mur, plafond ou sol à l'intérieur de bâtiments (logements individuels ou collectifs, bureaux, immeubles...). Polyvalent, le plaquiste peut aussi s’occuper des décorations ou doublages, des enduits, du lissage et de la pose des joints. En plus des aspects décoratifs, il est tenu de veiller à l'isolation thermique et acoustique de l’édifice. Il peut exercer sous la tutelle d’un chef de chantier.

Savoir-faire et savoir-être

Un plaquiste dispose d'une bonne condition physique. Il connaît ses matériaux (céramique, carrelage, bois, plâtre). Il est créatif et adroit pour mener à bien chaque chantier. Il fait également preuve de rigueur et d’organisation pour respecter les consignes et les plans. Il apprécie le travail d'équipe. En effet, son ouvrage prend aussi en compte celui d’autres artisans : peintres, plombiers, maçons...

Dans quel secteur peut-il exercer ?

Les entreprises du bâtiment sont celles qui recrutent le plus son profil pour répondre à des prestations de rénovation, d'aménagement ou de construction de bâtiments privés ou publics. "

Ses perspectives d'évolution

Plusieurs évolutions de carrière s'offrent à un plaquiste. Avec des bases en gestion d'entreprise, il peut choisir d'ouvrir sa société en tant qu'artisan et vendre ses propres prestations. Il peut aussi se spécialiser dans les travaux de finitions ou d'ornementation en devenant par exemple staffeur-ornemaniste ou stucateur, ou encore évoluer vers un poste de chef de chantier ou d'équipe. A noter : une formation comme le BTS aménagement-finition est recommandé pour viser ces postes.

formations

Quelles formations pour devenir plaquiste (f/h) ?

Les CAP plâtrier-plaquiste ou staffeur ornementiste incarnent des valeurs sûres. Le Bac pro aménagement et finition du bâtiment et le BP (brevet professionnel) métiers du plâtre et de l’isolation sont aussi appréciés par les recruteurs. Au niveau bac +2, un BTS AF (aménagement finition) peut permettre l’exercice du métier et ouvrir des portes vers la conduite et l’encadrement de travaux.

voir la liste

nos dernières offres