OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus

Oui, pendant un entretien d’embauche, on vous posera certainement des questions bateaux. Ça fait partie de l’exercice : il s’agit bien souvent de questions ouvertes qui, derrière leur inutilité apparente, ont un vrai objectif. Pour y voir plus clair, décryptons les questions bateaux … les plus bateaux !

strip-3-cases-randstad-colo-ok

Présentez-vous

Ce qu’en fait on veut savoir : si vous savez vous bien vous comporter ! Et si vous êtes conscients des forces de votre profil par rapport à l’offre d’emploi. Et si vous avez l’esprit de synthèse.
Ce que vous ne devez surtout pas faire : réciter votre CV pendant de longues minutes, en l’agrémentant d’anecdotes peu pertinentes entre chaque ligne. Ou, au contraire, ne pas en parler du tout (rappel : votre recruteur ne l’a peut-être plus en tête) et raconter votre vie.
Ce que vous ne devez surtout pas oublier de dire : que vous savez vous adapter et aimez les nouveaux challenges, si vous êtes dans un moment de réorientation professionnelle. Dans tous les cas : résumez étape par étape votre parcours, en anticipant les points que pourraient soulever le recruteur à la lecture de votre CV : quelles ont été vos motivations, pourquoi avez-vous tel ou tel choix ?
Ce qu’on pourrait vous demander dans le même genre : quelles sont les grandes étapes de votre carrière ?

strip3-case-case-1Quelle est votre plus grande qualité ?

Ce qu’en fait on veut savoir : si vous avez bien compris ce que le poste requiert comme qualité(s), et, secondairement, si vous les avez.
Ce que vous ne devez surtout pas évoquer : des qualités qui n’ont absolument rien à voir avec le poste voulu. Comme le fait être « ouvert sur le monde » pour un poste qui ne nécessite pas de voyager, ou d’être « un très bon communicant, fait pour le travail en équipe », si le poste repose sur du travail en solitaire.
Ce que vous ne devez surtout pas oublier de dire : que, si c’est le cas, vous avez (vraiment) les qualités pertinentes pour le poste. Le mieux est de le prouver, avec un exemple concret où vous avez exprimé cette qualité.
Ce qu’on pourrait vous demander dans le même genre : quel est votre plus grand défaut ?

strip3-case-case-2

 Pourquoi devrait-on vous engager ?

Ce qu’en fait on veut savoir : ce qui vous différencie d’autres candidats, en quoi vous seriez une solution pertinente.
Ce que vous ne devez surtout pas dire : que vous être un vrai travailleur et que vous voulez vraiment rejoindre l’entreprise. Ou que vous n’avez rien d’autre à faire en ce moment.
Ce que vous ne devez surtout pas oublier de dire : que vous êtes la bonne personne pour le poste. Surtout : essayez d’expliquer pourquoi, selon vous.
Exemple : n’oubliez pas de commencer par dire que vous sortez d’une formation de 3 mois dans la chaudronnerie si vous postulez pour un poste de chaudronnier (cela peut paraître idiot, mais on ne sait jamais, votre recruteur n’a peut-être pas pris le temps de relire votre CV avant l’entretien, ou il a vu beaucoup de candidats avant vous).
Ce qu’on pourrait vous demander dans le même genre : qu’est-ce que vous pouvez apporter à notre entreprise ?

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Ce qu’en fait on veut savoir : Si à plus long terme, vos projets collent à ceux de l’entreprise.
Ce que vous ne devez surtout pas dire : Que votre unique rêve est d’avoir un poste plus important dans l’entreprise, si c’est pour une embauche pour une mission courte dont vous savez qu’elle n’aboutira pas sur un emploi à durée indéterminée. Ou l’inverse.
Ce que vous ne devez surtout pas oublier de dire : Si c’est le cas, que vous aimeriez développer vos compétences dans le métier concerné ou le secteur d’activité de l’entreprise. Ou parlez de projets personnels qui vous tiennent à cœur, l’essentiel étant de ne pas être en contradiction avec d’autres éléments de votre profil, ni avec la réalité de la situation.
Ce qu’on pourrait vous demander dans le même genre : Quels sont vos plus grands rêves (personnels et professionnels) ?

Racontez-moi une fois où vous avez fait face à une crise que vous avez surmontée … strip3-case-case-3

Ce qu’en fait on veut savoir : Comment vous vous comportez au travail et dans une situation précise, et si vous avez le recul suffisant pour en parler.
Ce que vous ne devez surtout pas dire : « Vraiment, je ne sais pas, je ne connais pas la crise. »
Ce que vous ne devez surtout pas oublier de faire : Sur un exemple que vous aurez préparé au préalable, bien décomposer votre histoire, sur le modèle dit « STAR » : la situation générale ou le problème rencontré, la tâche, c’est-à-dire ce que ce problème a suscité comme réaction, l’action que vous avez entreprise, les résultats sur lesquels cela a débouché.
Ce qu’on pourrait vous demander dans le même genre : Comment réagissez-vous quand vous n’êtes pas en accord avec votre supérieur ? (C’est dans ce cas à vous de répondre en prenant un exemple).

Pour ne pas couler face aux questions bateaux

  • Lisez et relisez l’annonce à laquelle vous postulez.
  • Faites des recherches sur l’entreprise.
  • Entraînez-vous à l’entretien., seul (en vous enregistrant) ou accompagné (en regardant votre interlocuteur).
  • Le jour venu, anticipez au mieux la logistique (vêtements, transport, etc.), pour ne pas ajouter du stress au stress.
  • Préparez vous aussi vos questions (bateaux ?) à poser à votre interlocuteur

mot clés associés :

, ,

partager

retour