Identifier les causes de l’absentéisme au travail les plus courantes est un bon moyen pour vous de résoudre ce problème et d’élaborer une stratégie permettant d’empêcher qu’il ne devienne plus sérieux.

vous souhaitez en savoir plus et obtenir notre guide complet ?

New call-to-action

Le succès en affaires dépend toujours des individus et ce, quels que soient le secteur d’activité, la taille ou la nature de votre organisation. Vous devez disposer d’une équipe solide et fiable pour satisfaire vos clients, garder une longueur d’avance sur vos concurrents et tenir la cadence des tendances, défis et opportunités de votre secteur d’activité.

Si vous avez à cœur de stabiliser votre équipe, gérer l’absentéisme au travail devra être une priorité. Les collaborateurs qui ne se rendent pas au travail de façon imprévue (c’est-à-dire hors des vacances planifiées) est un aspect inévitable de la gestion d’une entreprise, mais vous devez savoir à quel moment l’absentéisme devient excessif et constitue potentiellement une menace pour votre productivité.

Le coût caché de l’absentéisme (il n’est jamais comptabilisé, ni dans les comptes de résultat ni dans les budgets) est gigantesque. Il coûterait plus de 100 milliards d’euros par an (soit près de 5% du PIB), soit quasiment l’équivalent du budget du ministère de l’Éducation nationale. Et ce montant ne prend pas en compte les effets secondaires non monétaires comme la baisse du moral et de la mobilisation des collaborateurs.

Selon le baromètre Absentéisme annuel de Malakoff Humanis, outre le coût, les conséquences de l’absentéisme en entreprise sont nombreuses : difficultés d’organisation (pour 52 % des dirigeants interrogés), remplacement des salariés absents (49 %), coût de gestion pour l’entreprise (22 %), impact sur la motivation et l’engagement des autres salariés (22 %), et sur les résultats et la performance de l’entreprise (18 %).

L’un des moyens pour mieux comprendre l’absentéisme et la façon dont il affecte votre entreprise est de vous pencher sur ses causes principales. Cela vous aidera à élaborer une stratégie de gestion de vos équipes adaptée et efficace.

parcourez le guide randstad :

New call-to-action

Blessures physiques et maladie

Les troubles physiques, sous forme de blessures ou de maladies, sont responsables d’une grande partie des absences au travail. Ces problèmes peuvent être particulièrement significatifs pour les salariés durant les mois d’hiver, où les rhumes, refroidissements et grippes saisonnières deviennent davantage prévalents. Les maladies ordinaires (exemples : grippe, gastro-entérite) sont, en 2020, les principales causes d’arrêt des salariés : 36%.

Parmi les maladies chroniques ou facteurs de risque entraînant un taux d’absentéisme élevé, on peut citer :

  • une pression artérielle élevée,
  • le diabète,
  • la consommation de tabac,
  • la dépression,
  • les troubles musculo-squelettiques,
  • le manque d’activité physique,
  • l’obésité.

La pandémie de Covid-19 constitue un exemple extrême de la façon dont une maladie physique peut avoir un impact dévastateur sur les collaborateurs. Selon le baromètre Absentéisme annuel de Malakoff Humanis, au-delà des arrêts de travail directement liés au Covid (26 % des arrêts en avril 2020 au plus fort de la crise), la situation que nous traversons aura un impact sur la santé des salariés et les arrêts maladie. Le report des soins durant le confinement (qui concernait un tiers des salariés), la non-prise en charge de certaines maladies graves (“priorité patients Covid”), ainsi que la montée des risques psycho-sociaux (devenus le deuxième motif d’arrêts maladie, après le Covid) ne seront pas sans conséquences sur les arrêts maladie à venir.

En effet, le taux de salariés arrêtés pour maladie grave ou maladie chronique est passé de 20 % début 2020, à 15 % pendant le confinement, puis à 11 % depuis le déconfinement, illustrant la moindre prise en charge de ces pathologies pendant la crise.

Prendre activement des mesures pour aider vos salariés à rester en forme et en bonne santé physique dynamisera tout autant votre entreprise que vos équipes. Envisagez différentes stratégies comme :

  • introduire des mesures incitatives ou des programmes ludiques afin d’encourager vos collaborateurs à se rendre au travail à pied ou à vélo,
  • veiller à ce que les salariés dont l’emploi est essentiellement sédentaire prennent des pauses régulières pour se lever et se dégourdir les jambes,
  • promouvoir les journées de sensibilisation à la santé et les événements comme que la Journée Mondiale Sans Tabac,
  • offrir gratuitement des collations saines.

Troubles de santé mentale

Les maladies physiques ne sont pas les seules raisons légitimes d’absence au travail. 

Les troubles de la santé mentale sont depuis, plusieurs années, reconnus. La crise sanitaire a été un accélérateur, mettant en exergue la nécessité d’être particulièrement attentif à cette dimension. Avec la propagation du Covid-19, les mesures restrictives sur le plan social, l’isolement, la baisse d’activité physique, la montée du stress, l’ennui, le télétravail… ont impacté la santé mentale des Français. Pour preuve : 34% des personnes interrogées [vague 21 (15-17 février 2021)] par l’enquête CoviPrev présentaient un état anxieux ou dépressif. Même tendance du côté du baromètre réalisé par Opinionway pour le cabinet Empreinte Humaine en décembre 2020 : « la moitié des salariés (50 %) était en situation de détresse psychologique, dont 20 % en détresse élevée, avec un risque important de développer un trouble mental sévère. 31% risquaient, quant à eux, la dépression. » Les risques psycho-sociaux (RPS) pourraient devenir prochainement la première raison de l’absentéisme au travail.

Alors que pouvez-vous faire en tant qu’employeur pour reconnaître l’importance du phénomène et aider vos équipes à conserver une bonne santé mentale ?

La première chose à faire est de commencer à avoir des conversations franches et honnêtes sur le sujet afin de combattre la stigmatisation et d’encourager les salariés à s’ouvrir à leurs collègues ou leurs supérieurs lorsqu’ils ont besoin d’aide. Vous pouvez aider et soutenir votre personnel de façon significative en lui donnant accès à différentes ressources comme des ateliers, séminaires ou encore du contenu en ligne consacrés à la santé mentale.

Encourager vos collaborateurs à maintenir de bonnes pratiques d’hygiène de vie telles qu’avoir une activité physique régulière et bien s’alimenter contribue également à leur bien-être mental.

Tout investissement de votre part dans des ressources ou des moyens de promouvoir la santé mentale sera très probablement rentabilisé grâce à la réduction de l’absentéisme. En outre, le présentéisme, lequel survient lorsque la productivité diminue parce que les salariés souffrants viennent tout de même au travail, verra sa fréquence baisser.

Brimades et harcèlement

Si les brimades et le harcèlement deviennent problématiques au sein de votre entreprise, il est fort probable que vous constatiez des taux d’absentéisme supérieurs à la moyenne. En effet, les personnes confrontées à ces problèmes sont susceptibles de s’absenter du fait du stress et de l’anxiété qui en résultent.

Il s’agit malheureusement d’un problème extrêmement courant. Un sondage de Monster.com publié en 2019 a montré que près de 94% des personnes interrogées ont déjà fait l’expérience de brimades au travail, tandis qu’ils n’étaient que 75% en 2008. Mais le plus surprenant est que plus de la moitié (51%) a déclaré avoir été maltraitée par un supérieur ou un cadre. De nombreuses personnes sont victimes de harcèlement moral et beaucoup se retrouvent démunies. Des possibilités et des procédures à suivre s’offrent à elles.

En 2019, 20,1% des femmes et 15,5% des hommes ont été victimes de violences au travail. 

Le harcèlement en milieu professionnel est clairement une problématique qui requiert une réponse forte et mûrement réfléchie de la part du département des RH. Voici différentes mesures permettant de lutter contre l’intimidation au travail :

  • élaborez des politiques et règles claires précisant les types de comportement considérés comme étant de l’intimidation ou du harcèlement et la façon dont ils doivent être gérés,
  • spécifiez les canaux et méthodes à disposition des salariés pour faire remonter des incidents ou des inquiétudes en toute confidentialité,
  • mettez en place une procédure d’enquête claire avec des échéances distinctes, laquelle doit être suivie en cas de signalement ou de plainte,
  • recueillez régulièrement des avis concernant vos politiques et procédures en matière d’intimidation et de harcèlement pour s’assurer qu’elles soient bien adaptées.

Recherche d’un emploi

Une autre raison pour laquelle les individus s’absentent de leur travail, de façon imprévue, c’est lorsqu’ils souhaitent passer un entretien ou un test d’évaluation pour un autre emploi. Ces salariés peuvent également prétexter une maladie pour se donner le temps de rechercher un autre poste, actualiser leur CV ou préparer un dossier de candidature.

Il s’agit d’un autre cas de figure pour lequel vous devez disposer de règles et politiques claires pour que vos salariés sachent ce que l’entreprise considère comme motifs d’absence acceptables.

Certains employeurs sont disposés à autoriser leur personnel à passer des entretiens d’embauche pendant leurs horaires de travail. Si on peut craindre que cette souplesse apparente contribue à une hausse du taux de départ du personnel, offrir à vos collaborateurs un certain degré de liberté et de contrôle sur leur travail peut, en réalité, augmenter leur satisfaction au travail, les rendant ainsi en premier lieu moins susceptibles de vouloir quitter votre entreprise.

Si vous êtes confronté à des taux d’absentéisme au travail élevés et que vous pensez que les recherches d’emploi de vos collaborateurs constituent un facteur aggravant, cela pourrait être le signe que vous devez repenser vos méthodes de recrutement et la façon dont vous engagez auprès de votre personnel.

Nous avons rédigé un petit guide consacré au problème de l’absentéisme au travail. Il met en avant les stratégies que vous pouvez adopter pour réduire son impact sur votre entreprise.

New call-to-action

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

4 causes courantes de l’absentéisme et comment vous pouvez les traiter.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.