Les escape games deviendraient-ils une nouvelle façon de recruter ? Visiblement, Oui. Certaines entreprises n’hésitent pas à recourir à ces jeux en salle qui consistent à résoudre des énigmes en équipe pour détecter les meilleurs candidats.

Groupama, Natixis Assurances, BNP Paribas, Accenture… intègrent ainsi ces techniques ludiques et interactives dans leurs processus de recrutement. Depuis la fin 2017, le cabinet de conseil et d’audit PwC recourt également à cette méthode pour sélectionner ses auditeurs juniors, appréciée tant par les candidats que par les recruteurs.
Autre exemple en date : le 6 mars dernier à Paris, la société Happy Hour Escape Game a organisé, lors du Salon pour l’emploi des jeunes, une expérience grandeur nature à la Grande Halle de la Villette.

Capacité d’analyse, esprit d’équipe, sens de la communication, leadership… les escape games permettent de détecter de nombreux traits de caractère, contrairement à un entretien formel et à un CV. Selon la plupart des professionnels des ressources humaines, si cette expérience permet d’observer les compétences comportementales et les capacités de réflexion, elle ne permet pas d’évaluer les savoir-faire. Il ne s’agit pas d’une méthode globale, mais d’un outil.

mot clés associés :

recrutement

partager

retour à la liste

documents RH.

Tous les modèles de contrats et de lettres dont vous avez besoin.

nos documents RH

Une sélection d’articles dédiés au secteur industriel et ses enjeux.

le club inhouse

L’escape Game : une technique de recrutement ?

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du club inhouse, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du club inhouse, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner aux articles du secteur public, pour tous les articles de l'instant RH, cliquez ici.

Vous vous apprêtez à vous abonner à tous les articles de l'instant RH, pour sélectionner uniquement les articles du secteur public, cliquez ici.