Pour qu’une entreprise fonctionne au mieux, il faut des salariés compétents et investis. Une réussite dont est responsable en grande partie le chargé de recrutement qui, comme son nom l’indique, est le garant des embauches lorsqu’un poste est à pourvoir. Une mission RH de la plus haute importance, exercée majoritairement dans les grandes sociétés.

Les missions chargé de recrutement (f/h)

Un poste à pourvoir ? Au chargé de recrutement de le combler ! Il ne doit d’ailleurs pas attendre que cette situation arrive mais la devancer par un travail de veille des besoins prévisionnels de son employeur. A lui ensuite d’établir les profils de poste et de trouver la perle rare. Le chargé de recrutement utilise pour cela différents canaux pour que des candidats intéressés puissent prendre connaissance de l’offre : annonces classiques et sur le web, réseaux sociaux, jobboards, speed dating, salons pour l’emploi, etc.
Dans un second temps, le chargé de recrutement analyse les candidatures, reçoit les profils retenus en entretien, jusqu’à la sélection finale.
Il peut aussi travailler avec un cabinet spécialisé de chasseurs de tête, à qui il délègue une partie de ces tâches, tout en supervisant étroitement la procédure de recrutement.

Savoir-faire et savoir-être

Pour comprendre les besoins de l’entreprise à l’instant T, le chargé de recrutement dispose d'une excellente vision globale de l’organigramme de la société. L’activité nécessite donc de la curiosité mais aussi de la psychologie et de la rigueur. Il sait écouter les attentes et être un bon communicant pour « vendre » ses candidats au service concerné et vanter les mérites de l’entreprise aux meilleurs profils.
Il a également une bonne capacité de jugement et d’appréciation pour limiter les risques de se tromper. Au quotidien, le chargé de recrutement est à l’aise avec les outils informatiques et les réseaux sociaux. La maîtrise de l’anglais se généralise.

Dans quel secteur peut-il exercer ?

Le chargé de recrutement est présent dans tous les secteurs d’activité mais est très majoritairement employé par des grandes structures de 500 salariés et plus. Il est également possible de pratiquer l’activité au sein d’un cabinet de recrutement ou une société d’intérim.

Ses perspectives d'évolution

La voie naturelle pour un chargé de recrutement est d’évoluer vers un poste de responsable RH ou de directeur des ressources humaines. Des perspectives existent également pour devenir responsable mobilité. Dans le cas où l’employeur est un cabinet, le chargé de recrutement peut ensuite passer consultant senior, un poste plus axé sur la partie commerciale et le démarchage.

formations

Quelles formations pour devenir chargé de recrutement (f/h) ?

Le chargé de recrutement est aujourd’hui lui-même recruté avec un diplôme de niveau Bac +5, via une école (d’ingénieur ou de commerce, avec une spécialisation ressources humaines) ou par une filière universitaire via un Master Gestion des ressources humaines (GRH) ou un Master Psychologie du travail, des organisations et du personnel.

Les études en psychologies sont appréciées, de même que celles en Administration Economique et Sociale (AES).

voir la liste

nos dernières offres

informations Covid-19

Nos agences rouvrent peu à peu leurs portes pour accueillir nos intérimaires, candidats et clients. Sachez que les entretiens se font uniquement sur rendez-vous, pour lesquels vous devrez être munis d’un masque et apporter votre stylo. Les gestes barrières devront être respectés.

N’hésitez pas à contacter votre agence randstad par téléphone ou email. Rendez-vous sur https://www.randstad.fr/nos-agences/
Pour toute autre question liée à votre parcours intérimaire en cette période inédite, nous vous invitons à consulter notre FAQ spéciale covid-19.